Professor Stephen Hawking speaks at a media event to launch a global science initiative at The Royal Society in London, Britain, July 20, 2015. REUTERS/Neil Hall | Neil Hall / Reuters

Le professeur britannique Stephen Hawking, disparu mercredi 14 mars à l’âge de 76 ans, avait fait sensation en mai 2013 en décidant de rejoindre le boycott académique d’Israël, marquant une victoire retentissante du mouvement BDS.

Stephen Hawking, astrophysicien célèbre pour ses recherches sur les trous noirs et sa longue lutte contre sa maladie, s’était retiré d’une conférence à laquelle il devait prendre part en Israël, avait rapporté The Guardian. Le physicien avait décidé de respecter le boycott académique citant le traitement réservé aux Palestiniens dans une lettre envoyée au président de l’époque Shimon Peres.

L’auteur de “A brief history of Time” (1988) avait au début donné son accord pour participer à la conférence. Il a cependant changé d’avis et a informé des amis, selon The Guardian, qu’il avait décidé de suivre le conseil de ses collègues palestiniens et ne pas assister.

En 2009, Stephen Hawking avait également dénoncé l’attaque israélienne sur Gaza. Dans un entretien à Al jazeera English, il a comparé la politique israélienne en Palestine à l’Apartheid en Afrique du Sud avant 1990.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.



Lire l’article depuis sa source: huffpostmaghreb.com

Commentaires

commentaires