La capitale des Genets renoue avec l'art noble

Tizi Ouzou renoue avec la boxe professionnelle grâce au travail sans relâche de deux managers et promoteurs, Ali Addour et Ramdane Zatri, qui ne ménagent aucun effort pour maintenir vivante la flamme de l'art noble dans la wilaya.

Les soirées de Ramadhan ne sont pas seulement artistiques. Les amoureux du sport dégusteront donc de beaux moments avec l’art et la manière d’accuser les coups et…de rebondir avec force et honnêteté sans coups bas. Et, c’est justement, ce qui fait la noblesse de la boxe. C’est, justement, ce soir à 22h à la salle Saïd-Tazrout que la boxe professionnelle signera son retour à Tizi Ouzou dans un grand gala qui mettra aux prises des boxeurs algériens et tunisiens. Bien que pour les fans de la boxe Pro, ce n’est pas un retour car Tizi a eu des années de gloire avec le champion Loucif Hamani, dans les années 70 et une grappe de champions issus de l’équipe professionnelle de Ouaguenoun, il n’en demeure pas moins que ces dernières années, c’est le désert. Une seule équipe, celle de Ouaguenoun, résiste à l’usure, grâce justement à l’abnégation d’Ali et Ramdan qui ont fait émerger des champions tels que les Belhir, Sardjène Ramdhane et bien d’autres. Ce soir, la soirée de Ramadhan sera animée et embellie par deux affiches internationales au niveau de la salle Saïd-Tazrout. La compétition est organisée par les managers promoteurs Addour Ali et Zatri Ramdane sous le haut patronage du ministre de la Jeunesse et des Sports, la DJS de Tizi Ouzou et la Ligue de boxe de Tizi Ouzou. La fête sportive débutera avec un combat semi-professionnel entre le boxeur Addour Moh Arezki d’Ouaguenoun (Tizi-Ouzou) et Kitani Karim de Tipaza. Le combat vedette très attendu opposera, par la suite, le boxeur algérien Hammou Mada Said de l’équipe d’Akbou, Béjaïa au Tunisien Ayari Mohamed Ali, une explication qui rentre dans le cadre de la préparation pour le titre de champion d’Afrique. C’est un grand bonheur que les deux managers offrent aux amoureux de l’art noble. Les anciennes générations n’oublient pas encore les soirées très suivies et commentées dans les années de gloire de la boxe professionnelle algérienne. En ces temps là, l’Algérie était représentée sur tous les rings du monde avec des boxeurs de la trempe de Loucif Hamani. Tous les amoureux de l’art noble se souviennent des Hagler et Mohamed Ali de Loucif Hamani. C’était la belle époque. Ces dernières décennies, hélas, beaucoup ont jeté l’éponge sauf quelques téméraires comme les managers des boxeurs de Ouaguenoun. Avec courage et abnégation, aidés par les responsables du sport algérien et de wilaya, ils offrent encore des moments de bonheur aux amoureux de la boxe professionnelle. Le gala de ce soir est le fruit d’un long travail mené par Ramdan et Ali afin de réunir les conditions idoines pour l’organisation des combats internationaux. En cette soirée, place au spectacle! La boxe revient à Tizi Ouzou.

Comité olympique et sportif algérien
L’AG ordinaire le 2 juin à Ben Aknoun
Le Comité olympique et sportif algérien (COA) tiendra son assemblée générale ordinaire (AGO) le 2 juin prochain (22h30) à Ben Aknoun (Alger). A l’ordre du jour de cette AG l’approbation du procès verbal de l’assemblée générale ordinaire du 29 avril 2017, la présentation et approbation du rapport moral et financier de l’exercice 2017, du programme d’activités 2018 et du budget prévisionnel de la même année. A cette occasion, une élection partielle de remplacement de membres de l’assemblée générale sera organisée ainsi que l’intronisation de nouvelles personnalités féminines au sein de l’AG, précise la même source. Une cérémonie de distinction honorifique aura lieu avec la décoration de l’ordre du mérite olympique de l’ancien défenseur international, Antar Yahia, auteur d’un but d’anthologie contre l’Egypte (1-0) à Omdurman (Soudan). Une communication sera également présentée sur les préparatifs des Jeux africains de la jeunesse (JAJ-2018), les Jeux méditerranéens de Tarragone (Espagne), les Jeux olympiques de la Jeunesse (JOJ-2018) et les Jeux méditerranéens d’Oran 2021.



Lire l’article depuis sa source: lexpressiondz.com

Commentaires

commentaires