Le jury du prix Méditerranée, présidé par Dominique Fernandez, de l’Académie française, a dévoilé vendredi à Paris la liste de ses lauréats de 2018.
Pour sa 33e édition, le prix Méditerranée a choisi de couronner cette année l’écrivain algérien Kamel Daoud  pour son deuxième roman Zabor ou les psaumes (éditions Actes Sud – Barzakh).

Juste après l’annonce des palmarès, Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan et membre du prix, s’est exprimé avec satisfaction : «J’admire son écriture et son courage. Ses romans et ses chroniques me fascinent. Les écrits de Kamel Daoud incarnent mes interrogations sur le monde.» 

Le prix Méditerranée étranger 2018 a été décerné à l’écrivain américain Daniel Mendelsohn, pour son récit traduit en français, sous le titre Une odyssée, un père, un fils, une épopée (Flammarion). Cyril Dion a été primé pour son premier roman Imago.

Une mention spéciale du jury est attribuée à l’écrivain albanais Bashkim Shehu, pour son roman traduit par Michel Aubry, sous le titre Le jeu, la chute du ciel (éditions des Quatre Vivants). Le prix Méditerranée, qui récompense aussi les auteurs d’essais, de la poésie et du livre d’art, parrainé par la Ville de Perpignan, le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée et la Caisse d’épargne Languedoc-Roussillon, a été fondé en 1985 à Perpignan par le Centre méditerranéen de littérature (CML) présidé par  l’écrivain André Bonet. La cérémonie de remise des prix Méditerranée 2018 se déroulera le samedi 6 octobre 2018 à 15h dans les salons de l’hôtel Pams.
 



Lire l’article depuis sa source: elwatan.com

Commentaires

commentaires