Le promoteur algérien Kader Marouf se trouve à Alger, où il active afin de finaliser la tenue, le 22 juin prochain, à la convention centre d’Oran hôtel Méridien de l’A1 World, du grand prix de kick-boxing
Les démarches entreprises depuis maintenant huit mois semblent en bonne voie pour l’organisation du tout premier gala de kick-boxing en Algérie, mais aussi en Afrique. Kader Marouf a réussi à rencontrer le nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, ainsi que le président de la fédération algérienne de full-contact, kick-boxing et disciplines assimilées, Abbas Essaïd et a pu arracher leur aval pour l’organisation de ce grand événement.

C’est un projet qui tenait à cœur le natif d’Oran. «C’est la première fois que l’Algérie va abriter un grand gala de kick-boxing avec 7 Championnats du monde dans la même soirée.

Ça sera également une première pour cet événement qui sera retransmis dans 128 pays.» Fort d’une grande expérience sur le ring en tant qu’athlète avec pas moins de 185 combats, dont 172 victoires, (61 par K.O), Kader Marouf a réussi à décrocher 6 titres mondiaux, 8 titres européens et 11 titres de champion de France. Son dernier combat, il l’a livré le 19 octobre dernier après une retraite qui a duré 15 ans. Il a affronté à l’occasion de la finale du Partouche kick-boxing Tour 2017, à l’âge de 45 ans – né le 10 octobre 1972— Vang Moua.

Il s’est incliné par décision, mais la star ce soir-là c’était lui. Aussi à l’aise dans qu’en dehors du ring, Marouf s’est transformé avec succès en promoteur et organisateur des grands galas de kick-boxing. Il a lancé depuis 2003 le A1 world grand prix avec 88 éditions jusqu’à aujourd’hui.

Il a organisé ces événements pas uniquement en France, puisqu’il a réussi à le faire avec beaucoup de succès aux Etats-Unis, en Thaïlande, en Australie, en Turquie et bien d’autres pays. «Organiser une compétition d’envergure mondiale ici en Algérie est très important pour moi. Je ferai tout pour relever le défi et faire honneur au drapeau algérien», nous dira notre interlocuteur.

Concernant cette compétition, elle verra la présence des champions algériens, à l’instar de Ghilas Barache, Kahin Chelli, Khalef Saou, Amays Aguenahnai, ou encore Noureddine Aïssaoui. Le plateau sera complété par Badr Hari, Yohan Lidon, Vedat Hoduk, Cedric Doumced, Djibril Ehuou, Chingiz Allzov, Alex Wallace, Mohamed Houmer et Mehdi Boumediene pour ne citer que ceux-là. Kader Marouf espère que l’événement d’Oran ne sera pas le dernier et promet la mise sur pied d’autres compétitions du genre dans d’autres villes du pays. Concernant le volet sponsoring, Le promoteur algérien assure qu’il est toujours en pourparlers avec certains partenaires, mais qu’il reste ouvert à tout sponsor intéressé par la couverture de cet événement qui, rappelons-le, sera retransmis dans plus de 128 pays.
 



Lire l’article depuis sa source: elwatan.com

Commentaires

commentaires