La 9e édition du festival culturel «Lire en fête» a eu lieu dimanche dernier à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou.
La cérémonie d’ouverture s’est déroulée dans une ambiance bon enfant au niveau de la bibliothèque principale de lecture publique. Elle a été marquée par la fanfare et la déclamation de poèmes par la jeune génération de la chorale de Houra (Bouzeguène) sur des personnalités historiques et culturelles, notamment l‘écrivain et anthropologue Mouloud Mammeri.

Le coup d’envoi de ce  festival  a été donné par la directrice de la culture, Nabila Goumeziène, en présence du sénateur Hocine Haroun, du représentant du chef de la sûreté de wilaya, des auteurs  Abderahmane Yefsah, Mohamed Attaf, Imache, le poète Ahcene Meriche, les membres de l’association Mouloud Feraoun et une présence importante des enfants et de leurs parents. Il a été procédé, à cette occasion, au lancement des ateliers et des résidences d’écriture, qui vont durer jusqu’à la clôture  du festival, a-t-on indiqué.

20 maisons d’édition et au programme 20 ateliers

On note la participation de 20 maisons d’édition et au programme 20 ateliers et 4 concours d’essais et d’écriture. Des activités artistiques, un Salon du livre pour enfants,  des pièces de théâtre et des projections de films d’animation figurent au programme de cette 9e édition du festival Lire en fête.

Dans son allocution, la directrice locale de la culture a mis en relief l’importance que rêvet cette rencontre dédiée à la lecture et à la culture. «Ce festival a pour objectif principal la promotion de la lecture publique et l’encouragement de la jeune génération à l’écriture et l’essai littéraire, notamment par la nouveauté de la résidence d’écriture lancée pour les jeunes entre 9 et 15 ans.

La thématique choisie -Lire des livres, lire délivre- vient montrer que la lecture forge une personnalité et donne accès aux savoirs et aux sciences et à la culture d’une manière générale». Pour sa part, Mohamed Hamas, commissaire du festival, a souligné qu’en moins de 2 ans d’existence, la bibliothèque principale de lecture publique compte 6000 adhérents et 10 000 titres et plusieurs espaces sont ouverts, libres d’accès aux enfants afin de promouvoir la lecture publique.
 



Lire l’article depuis sa source: elwatan.com

Commentaires

commentaires