Il semblerait que le différend ayant opposé le ministère de la Jeunesse et des Sports, sous le règne d’Ould Ali El Hadi, et le Comité olympique algérien (COA), qui a duré plusieurs mois, fasse partie désormais du passé. Hier, le nouveau pensionnaire de l’immeuble du 1er Mai, Mohamed Hattab, a procédé, au niveau de la salle des conférences du stade du 5 Juillet, à l’installation du Comité d’organisation des Jeux africains de la jeunesse (COJAJ) dont il est le président. Ses deux adjoints sont le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh et le… président du Comité olympique algérien COA), Mustapha Berraf. Ce dernier était assis à la gauche du ministre. Les deux hommes ont échangé des salutations et se sont affichés debout côte à côte lors de la réception qui a suivi l’installation du comité.

Comme pour dire que désormais ministère et comité olympique ont tourné la page d’une crise qui a débuté au mois d’avril dernier lorsque Ould Ali El Hadi avait réclamé le départ de Berraf. Celui-ci, se refusant de se soumettre au «vœu» du premier responsable du secteur, avait maintenu sa candidature et remporté l’élection du mois de mai dernier face à Abdelhakim Dib, président de la Fédération algérienne d’athlétisme (FAA) et «candidat du ministère». Depuis, les choses n’ont fait que s’envenimer. Plusieurs responsables de fédération, «encouragés», nous dit-on, par le MJS, ont signé une pétition pour ne pas reconnaître l’élection de Berraf à la tête du COA pour un autre mandat. Certains d’entre eux ont carrément démissionné du Comité exécutif.

Aujourd’hui, il est clair qu’avec la venue du nouveau ministre, et surtout l’orientation tacite qu’il a donnée, les présidents de fédération contestataires vont certainement «revoir» leur position vis-à-vis du président du Comité olympique. En tout cas, Mohamed Hattab cherchera certainement à éviter au secteur les multiples polémiques et crises qui l’ont caractérisé cette dernière année. C’est probablement pour cela qu’il a été nommé à la tête de ce département.
 



Lire l’article depuis sa source: elwatan.com

Commentaires

commentaires