Le MJS prend les choses en main

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, fait son bilan après la participation algérienne aux Jeux méditerranéens de Tarragone, indiquant que «les résultats enregistrés ne reflètent guère nos grandes ambitions avant ces jeux», et qu’il faudra, donc, tirer les conclusions nécessaires «pour que ce genre de parcours ne se répète plus».

Hattab a d’ailleurs exigé que les préparatifs pour la prochaine édition des Jeux méditerranéens qu’abritera Oran en 2021 «démarrent dès maintenant», tablant sur une «moisson de premier ordre». Mais, bien avant, le MJS, le président du Comité olympique algérien (COA) ainsi que tous les responsables de toutes les fédérations sportives algériennes se doivent de «rattraper» le retard de la préparation des athlètes dès aujourd’hui avec une feuille de route visant, en premier lieu, à réaliser une participation à la hauteur lors des Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Le calme et la sérénité sont retrouvés, dit-on, depuis le départ de l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, qui a ouvert plusieurs fronts avec plusieurs fédérations sportives ainsi que le COA.
Place, donc, aux choses très sérieuses à savoir la préparation de nos élites aux prochaines échéances, où il faudra ne rien négliger afin de permettre à la pratique sportive en Algérie de retrouver son lustre d’antan. Bien évidemment, chaque fédération a ses propres «objectifs» particuliers, et se doit, ainsi, d’assumer les responsabilités qui sont les siennes.
Commentant les derniers résultats de nos athlètes aux JM de Taragone, Hattab n’a pas hésité à féliciter certains athlètes, qui sont parvenus, tout de même, à sauver l’honneur. «Hormis quelques athlètes qui ont réussi à s’illustrer même dans des disciplines difficiles, que je tiens à féliciter au passage, les autres athlètes ont été loin des attentes.
Il faudra chercher les causes de cette déconvenue, et c’est la raison pour laquelle d’ailleurs j’ai mis en place une commission technique pour l’évaluation du parcours de notre délégation», a-t-il dit. Ainsi, tout doit débuter par les résultats de cette commission technique pour connaître les points faibles et forts de nos athlètes dans la perspective de mieux s’organiser pour les prochaines échéances.
Une réunion entre les responsables de la tutelle, celle du COA et les fédérations sportives nationales serait d’importance capitale pour préparer les prochaines échéances en commençant donc par tenter de rattraper le retard dans la préparation des athlètes. A 24 mois des prochains JO de Tokyo, il serait préférable de mettre en place une feuille de route permettant la conjugaison des actions afin d’offrir la meilleure préparation possible à nos athlètes pour une meilleure qualification aux JO. Tout est à revoir: budget de participation, recherche des sponsors et spécificités de préparation des athlètes selon leurs spécialités et leurs exigences. Il est utile de rappeler que la préparation de Rio a coûté 310 millions de dinars pour, au final, une toute petite moisson de 2 médailles en bronze, il y a vraiment lieu de bien réfléchir pour que l’Algérie ne soit plus en «retard» dans la préparation et surtout pour des résultats exprimant réellement le niveau de ses athlètes. A bon entendeur…

Ligue des champions: Ahly du Caire – Townshi Rollers FC
L’Algérien Ghorbal au sifflet
L’arbitre international algérien Mustapha Ghorbal a été désigné pour diriger le match Ahly du Caire (Egypte) – Township Rollers FC (Botswana) prévu mardi 17 juillet au stade Bordj Al-Arab d’Alexandrie (21h algériennes) comptant pour la 3e journée (Gr.A) de la phase de poules de la Ligue des champions d’Afrique de football, a annoncé la Confédération africaine de football (CAF) sur son site officiel. Ghorbal sera assisté de ses deux compatriotes Mokrane Gourari et Brahim El-Hamlaoui Sid Ali, précise la même source.



Lire l’article depuis sa source: lexpressiondz.com

Commentaires

commentaires