L’encours de la dette publique a augmenté à 1407,18 milliards de DA à la fin 2015 (contre 1266 milliards de DA à fin 2014) se répartissant entre 1380,8 milliards de DA pour la dette interne et 26,38 milliards de DA pour la dette externe, indique le rapport relatif au projet de loi portant règlement budgétaire pour l’exercice 2015 qui sera présenté la semaine prochaine en plénière devant l’Assemblée populaire nationale (APN).

La dette interne s’est composée de 998,5 milliards de DA en dette de marché et de 382,3 milliards de DA en dette d’assainissement. La dette d’assainissement a porté sur les engagements enregistrés pendant la période 2012-2015 au titre, notamment, des créances de Sonelgaz pour 225,2 milliards DA, du rachat des dettes des agriculteurs avec 27,1 milliards de DA et des obligations de recapitalisation des banques publiques pour 101,2 milliards de DA.

Quant à la dette extérieure (246,64 millions de dollars au taux de change du 29 décembre 2015), les concepteurs du rapport relèvent qu’en dépit des remboursements des différentes tombées d’échéances intervenues au courant de l’exercice 2015, le montant de cette dette, exprimé en monnaie nationale, «n’a toutefois pas connu de baisse significative par rapport à son niveau de 2014 (27 milliards de DA), ce qui s’explique par l’appréciation du taux de change du dollar par rapport au dinar».

La dette externe s’est répartie à hauteur de 980,14 millions DA (contre-valeur de 9,16 millions dollars) pour le Canada, de 11,22 milliards de DA (contre-valeur de 104,96 millions dollars) pour la France, de 7,52 milliards de DA (contre-valeur de 70,32 millions dollars) pour l’Arabie Saoudite, de 1,52 milliard DA (contre-valeur de 14,29 millions dollars) pour les Emirats arabes unis et de 4,09 milliards de DA (contre-valeur de 38,23 millions dollars) pour la Belgique.



Lire l’article depuis sa source: elwatan.com

Commentaires

commentaires