Lila Borsali se produira au Théâtre régional d’Oran dans le cadre de la tournée de promotion de son nouvel album Pour l’espoir. Le court métrage musical Laissez-moi aimer, réalisé par le cinéaste Belkacem Hadjadj, dans lequel la chanteuse interprète un rôle, sera projeté en ouverture du spectacle.
Un concert sous le signe de l’amour, de la paix, de la tolérance et de l’espoir sera donné, demain, au Théâtre régional d’Oran, à partir de 19h.

Lila Borsali sera présente pour enchanter son public. La chanteuse se produira dans le cadre de la tournée de promotion de son nouvel album Pour l’espoir. Elle sera accompagnée de deux comédiens conteurs et d’une troupe de danse.

Le court métrage musical Laissez-moi aimer, réalisé par Belkacem Hadjadj sur un scénario de Tahar Boukella, qui accompagne la sortie du dernier opus de Lila Borsali et dans lequel elle tient le rôle de «la porteuse de l’espoir», sera projeté en ouverture du spectacle.

Le spectacle est un mélange de genres novateurs, qui donne à l’authenticité du patrimoine andalou de nouvelles formes d’expression modernes, ouvertes sur la chanson -comme support principal-, le cinéma, le conte et la chorégraphie. Le prix du ticket d’entrée à l’événement est fixé à 800 DA, à acheter au niveau des guichets du TRO.

Le spectacle Pour l’espoir est attendu à Tlemcen le 30 mars et à Annaba le 11 avril. Née à Alger d’une famille tlemcénienne de mélomanes, poussée par son désir de chanter, Lila, dès l’âge de 11 ans, apprend à jouer de la mandoline en classe d’initiation, dirigée par M. Bekkaï. Elle rejoint, quelque temps après, l’orchestre sénior de la prestigieuse association Ahbab Cheikh Larbi Bensari et en devient l’une des solistes piliers du groupe.

Avec l’association Les Beaux-Arts d’Alger, elle participe à diverses manifestations, où elle excelle dans l’interprétation de la nouba et du hawzi. Parmi ses albums, Fraq Lahbab, en 2010, Nouba Ghrib, en 2013 et Nouba Hosn Es-Selim, en 2015, et son dernier-né, Pour l’espoir.
 



Lire l’article depuis sa source: elwatan.com

Commentaires

commentaires