Ce serait sûrement du baume au cœur : Manchester City peut assurer son titre de champion d’Angleterre en cas de victoire ce soir dans le derby contre Manchester United, et se mettre dans les conditions d’un exploit trois jours plus tard contre Liverpool en Ligue des champions.
Si les Reds ont fait dérailler la saison des Citizens en s’imposant mercredi à Anfield (3-0) en quart de finale aller de la C1, les Mancuniens ont tout de même l’occasion d’être sacrés après 32 matchs : ce serait un record en 26 années d’existence de la Premier League. Cet exploit viendrait couronner la domination sans partage de l’équipe de Pep Guardiola sur la saison domestique.

Les Mancuniens ont en effet 16 longueurs d’avance sur leur dauphin et adversaire du jour et disposent de la meilleure attaque (88 buts) et de la meilleure défense (21 buts encaissés). Ces statistiques phénoménales offriraient au technicien catalan son premier titre de champion d’Angleterre.

Mais quel sera le choix de Guardiola ? Le record ou la C1 ? Il peut tenter de jouer le derby à fond, pour relancer les siens, douchés comme jamais à Anfield, ou choisir de reposer ses cadres, histoire de les garder frais pour tenter de renverser la situation européenne, compromise lors du quart de finale retour. «Personne n’y croit, mais nous avons un autre match», a-t-il lancé un peu timide après la défaite à Liverpool.

«On verra ce qu’il arrive. Bien sûr, c’est difficile, mais nous y croyons.» Kevin De Bruyne a son avis sur la question. Pour le milieu, pas question de jouer le derby, à domicile, à la légère : «Ce sont les matchs qu’on attend toute la saison (…). On connaît la situation entre City et United, l’histoire. Ce sera donc historique. Plus tôt on le fait, mieux ce sera», espère celui qui reste le favori pour le titre de meilleur joueur de la saison.
Records à la pelle ?

Peu importe le choix de l’entraîneur, c’est Manchester qui a perdu son équilibre. Après des décennies dans l’ombre des Red Devils, les Citizens font complètement basculer la balance du pouvoir et de l’attractivité. Un sixième titre de champion d’Angleterre, qui serait le troisième depuis 2012, avec autant de marge propulserait City parmi les légendes du football britannique.

Avec encore six matchs à jouer et déjà 84 points, les Mancuniens n’ont plus que 11 points à engranger pour battre les 95 de Chelsea en 2004-2005. Avec 27 victoires cette saison, ils peuvent aussi égaler, voire dépasser les 30 succès des Blues la saison passée. En 1999-2000, Manchester United avait été sacré avec 18 points d’avance sur son dauphin : ce record peut être aussi battu par Guardiola et compagnie, tout comme les 103 buts de Chelsea en 2009-2010.

Nul doute que ces records en poche, en plus de la Coupe de la Ligue déjà remportée en février, classeraient les Citizens du Catalan parmi les «Invincibles» invaincus d’Arsenal de 2003-2004 ou le ManU du triplé de 1999. Après une saison décevante, Guardiola a ébloui Manchester.
Du côté de l’Etihad Stadium, on doit penser que cela valait le coup d’attendre.    



Lire l’article depuis sa source: elwatan.com

Commentaires

commentaires