Suite à la dernière contre-performance en championnat face au NAHD au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou, le nouveau président de la JSK, Cherif Mellal, ne savait plus à quel saint se vouer tellement il était en colère contre ses joueurs. Ce dernier n’a pas trop attendu pour s’adresser à eux, pour leur faire part de la difficulté et la complication de la situation actuelle du club au classement. Autrement dit, Cherif Mellal ne veut pas entamer son mandat à la présidence du club avec une descente historique en Ligue 2 Mobilis, d’où ses alertes envers ses joueurs pour se ressaisir et sauver le club. Mellal les a réunis en marge de la séance d’entraînement et s’est adressé à eux en attirant leur attention en ces termes : «Ecoutez, la situation est grave en ce moment, et seule une victoire compte face à Tadjenanet, ce vendredi, pour maintenir l’espoir». Net clair et précis. Le boss des Canaris a par la suite mis toute sa composante devant ses responsabilités, estimant qu’un autre faux pas pourrait enfoncer le club dans une spirale infernale, difficilement surmontable.
« Je vous fais confiance, ne me décevez pas »
Usant d’un ton sévère et menaçant à la fois, le premier responsable des Vert et Jaune de la Kabylie a poursuivi son speech en affirmant à ses joueurs qu’il leur fait confiance sachant qu’ils ont les moyens de sauver le club. Cherif Mellal dira à ses joueurs : «Je vous fais confiance, car je sais que vous êtes capables de faire quelque chose à Tadjenanet, mais en même temps ne me décevez pas». En somme, le chairman des Vert et Jaune de Tizi-Ouzou a voulu mettre ses joueurs devant le fait accompli à la veille du déplacement à Tadjenanet, en exigeant quelque part une victoire face au DRBT, sachant qu’une défaite hypothéquera sérieusement les chances du seul club de la Ligue 1 de l’histoire du ballon rond national, à ne pas subir les affres de la descente.  
 

Publié dans : JSK Mellal DRBT



Lire l’article depuis sa source: lebuteur.com

Commentaires

commentaires