L’ancienne championne du monde et olympique, Hassiba Boulmerka, chef de mission de la délégation algérienne au Jeux méditerranéens de Tarragone (Espagne), a animé hier un point de presse sur la participation algérienne à cette 18e édition qui aura lieu du 22 juin au 1er juillet prochains.
Boulmerka a, d’emblée, évoqué les préparatifs pour le déplacement des athlètes et de toute la délégation algérienne, ainsi que les difficultés rencontrées pour la délivrance des visas à certains athlètes. Boulmerka a, dans la foulée, fustigé les services du consulat d’Espagne pour leur manque de coopération et le non-respect du manuel du Comité d’organisation des Jeux méditerranéens (COJM). «Le consulat d’Espagne n’a pas respecté le manuel du COJM et manquait de coopération avec nous», a déclaré en substance la chef de mission tout en affirmant que certains athlètes, à l’image des tennismen, des haltérophiles et un cycliste, en l’occurrence Abderrahmane Mansouri, n’ont pas bénéficié de visa d’entrée.

L’oratrice a ensuite évoqué le plan de vol de toute la délégation algérienne, composée de 479 personnes dont 233 athlètes et qui se fera en trois étapes (20, 21 et 25 juin).

Les athlètes concernés par le premier vol, demain à 8h du matin, seront hébergés au centre de Souidania avant de gagner l’aéroport Houari Boumediene directement. Concernant les objectifs de la délégation algérienne aux JM 2018, Boulmerka affirme que cela est du ressort des fédérations selon le contrat programme qui a été fait avec le MJS. Néanmoins, estime la conférencière, il est toujours difficile pour les athlètes de préparer une compétition de haut niveau durant le mois de Ramadhan et au vu des problèmes internes au sein des fédérations sportives que tout le monde connaît, ainsi que l’immixtion du MJS dans le rôle du COA, ce qui est contraire à la charte olympique. «L’ancien ministre Ould Ali voulait accaparer la préparation à la place du COA», dira- t-elle en substance.

«Toutefois les athlètes qui prendront part aux JM doivent avoir la motivation pour représenter dignement leur pays», a-t-elle ajouté. La présidente du staff médical aux JM 2018, Feriel Chouiter, a pour sa part évoqué le rôle de sa structure pour la sensibilisation des athlètes contre le dopage.

Elle a affirmé qu’«un formulaire est prévu pour tout athlète qui prendra part aux JM. Il devra respecter l’éthique sportive et la concurrence loyale par un engagement signé en compagnie de son entraîneur». Boulmerka conclut son intervention en remerciant toutes les institutions qui ont aidé à faciliter le déplacement et le séjour de la délégation algérienne, tels la compagnie Air Algérie et le gouverneur de la Banque d’Algérie.
 



Lire l’article depuis sa source: elwatan.com

Commentaires

commentaires