Le Directeur technique national (DTN) de la Fédération algérienne de football (FAF), Rabah Saâdane, accompagné de Ameur Chafik, Directeur technique national adjoint chargé de la formation, de Abdelkrim Benaouda, Directeur technique national adjoint chargé du développement et de l’élite et de Mme Tabani, architecte de la FAF ont sillonné les 17 et 18 avril la wilaya d’El Tarf pour visualiser quelques-uns des 12 sites proposés par 6 communes d’El Tarf pour la présélection de l’assiette qui doit recevoir l’un des 4 centres régionaux programmés par la FAF.

Les membres de cette délégation pilotée par Amar Bahloul, membre du Bureau fédéral et président de la Ligue d’El Tarf, ont été subjugués par les milieux naturels de la région et les paysages qu’ils offrent. Dans la recherche des sites propices à l’implantation du futur Centre de préparation des équipes nationales et de formation, objet de leur mission à El Tarf, ils ont été amenés à sortir de sentiers battus pour s’enfoncer dans l’Algérie profonde et découvrir ses trésors, à savoir les joyaux de Dame Nature, mais encore l’hospitalité légendaire des habitants.

Informés on ne sait comment, les gens, jeunes et vieux, filles et garçons, ont fait la fête à la délégation de Rabah Saâdane dans tous les douars traversés. Il est vrai que partout le peuple lui doit tant de grandes joies. «On doit à Kheïreddine Zetchi, le président de la FAF, l’idée et le projet des centres régionaux, mais c’est aussi une recommandation de la FIFA qui va contribuer au projet», nous ont appris les membres de la délégation qui ne se sont pas prononcés sur son montant.

«Nous manquons cruellement de ce genre de structure et nous sommes très en retard par rapport à nos voisins, Elles sont essentielles pour la formation», dira Rabah Saâdane qui précisera que «les lois ne le permettaient pas et que maintenant cela est devenu possible». El Tarf avec les sites visités présente des avantages considérables pour l’implantation du Centre régional, tant sur la qualité technique des sites que sur leur environnement.

A ce propos, le DTN est revenu à plusieurs reprises sur l’obligation de préserver la nature et sa biodiversité et il a appelé, lors d’une conférence en présence des autorités locales et des élus à veiller à «ne pas faire n’importe quoi», quitte à faire appel à des experts. «La FAF, dira Rabah Saâdane, fera en sorte de trouver des financements pour que la dimension de l’écologie soit intégrée au projet de Centres régionaux.»

Une ligue nationale pour les jeunes

Interrogé sur la situation du football suite aux derniers événements, le DTN répondra que le football national est en crise aussi bien sur le plan technique que sur le plan organisationnel et pour appuyer ses propos il ajoutera : «Nous n’avons pas de clubs professionnels, c’est un leurre, un mensonge.

Nous n’avons pas de professionnels maison et c’est pour cette raison que le maître-mot de la FAF autour duquel est fondée sa stratégie c’est la formation. Il faut donner du temps à la nouvelle équipe. Depuis 4 mois, des missionnaires de la FAF sillonnent comme nous le pays à la recherche de talents dans nos clubs, ce qui ne veut pas dire non plus qu’on n’aura pas besoin d’aide de l’extérieur».

«La violence et l’argent sale sont entrés dans les stades en venant de la société, ils ne sont pas propres au foot», répondra le Cheikh (le sage) du foot algérien et de souligner : «Je ne comprends pas pourquoi on s’en prend à la FAF dès le moindre incident du genre». Benouada Abdelkrim enchaînera sur cette question en dénonçant fortement les propos qui sont tenus sur des plateaux de télévision. Propos qui versent gratuitement dans l’insulte et la diffamation à l’égard d’acteurs dans le monde du football.

Il annoncera la création d’une ligue nationale de jeunes qui sera entérinée lors de la prochaine assemblée le 23 avril. Pour M. Benouada, «il faut identifier les équipes et écoles de jeunes de moins de 12 ans. Un travail qui n’a pas été fait depuis l’indépendance du pays. Avec cela, il faudra inverser la situation actuelle pour susciter l’émulation et la compétition, et c’est à partir de ce moment qu’on commencera à avoir des talents.»
                   



Lire l’article depuis sa source: elwatan.com

Commentaires

commentaires