C’est l’entraîneur français Thierry Froger qui sera à la barre technique des Rouge et Noir cette saison.
Selon une source proche du club, Abdelhakim Serrar a trouvé un terrain d’entente avec l’ancien coach du club de la RD Congo, TP Mazembe – un poste qu’il a occupé pendant un mois. Et si le club ne veut pas, pour l’instant, l’annoncer officiellement, c’est par crainte de voir échouer cette option, comme c’était le cas avec le Marocain Badou Zaki à la fin de la précédente saison, qui a finalement préféré le MC Oran, alors que l’USMA avait officiellement annoncé sa venue, ou tout récemment le Bosnien Mesa Bazdarevic, ancien sélectionneur de la Bosnie-Herzégovine, qui avait donné son accord avant de se rétracter à la dernière minute. Beaucoup de supporters usmistes sont sceptiques à cet effet. Et même si les «contacts» avec Froger se concrétisent, cela n’est pas fait pour dissiper leurs inquiétudes. Le profil du technicien français ne ferait pas apparemment l’unanimité.

Celui-ci n’a exercé en France qu’en Ligue 2 ou en National (3e division). Son expérience en Afrique se résume à neuf mois passés au Togo en tant que sélectionneur et à un mois au TP Mazembe, son dernier poste. Il avait été limogé en avril 2017 suite à l’élimination du club de la Ligue des champions d’Afrique. Serrar arrivera-t-il à convaincre les amoureux de ce club du bien-fondé de son choix ? Seul le terrain le dira. L’USMA reprendra les entraînements après l’Aïd. La problématique de l’entraîneur devra être réglée d’ici là.



Lire l’article depuis sa source: elwatan.com

Commentaires

commentaires