Le coureur Hocine Zorkane a créé la surprise en s’offrant, avant-hier à Saint-Galle (Suisse), le titre de champion du monde de cross universitaire (10 km).
Cette consécration vient après celle de Abdelmadjid Touil en 2012 en Pologne. Six années après, l’entraîneur national Abderahmane Saiah connaît pour la deuxième fois la gloire avec la sélection nationale universitaire de cross. «Je remercie Hocine qui a fait preuve de courage et de volonté pour remporter la médaille d’or.

Cela n’a pas été facile, suite au décès de sa sœur survenu il y a une semaine. Il a montré qu’il a du mental et un grand potentiel. On avait les moyens de viser la 3e place avec Mansour Zengli (23e), qui était à la peine pour cause de blessure.» Selon Saiah, l’équipe nationale a connu d’énormes soucis pour se rendre en Suisse. «On est arrivés la veille après avoir passé la nuit de jeudi à l’aéroport de Barcelone.

On a obtenu difficilement les visas d’entrée en Suisse, et au dernier moment, grâce à l’intervention du ministère des Affaires étrangères.» Le champion du monde Zorkane, natif de Chlef et qui s’entraîne sous la conduite de Larbi Berdi, suit des études universitaires en éducation physique et sportive. Il a remporté plusieurs titres nationaux chez les jeunes catégories. Il a intégré en 2016 l’Association sportive de la Protection civile d’Alger. Depuis une année, Zorkane a rejoint le groupe d’athlètes de Amar Brahmia qui a renoué avec les entraînements.
 



Lire l’article depuis sa source: elwatan.com

Commentaires

commentaires